En mission en RDC, la ministre britannique pour l’Afrique insistera sur l’urgence d’organiser les élections cette année

Harriett Baldwin, ministre britannique pour l’Afrique, arrive à Kinshasa ce mardi 10 avril 2018 pour une visite de trois jours en RDC. C’est la deuxième visite ministérielle britannique dans le pays en moins de 6 mois.

La ministre britannique rencontrera des membres du gouvernement et les principaux acteurs du processus électoral en cours, afin de discuter de la contribution du Royaume-Uni à l’organisation “des élections crédibles, constitutionnelles et inclusives en décembre 2018”. Elle soulignera le fait que la tenue des élections cette année est essentielle pour s’attaquer à certaines des causes profondes du conflit en cours et de l’insécurité, précise une note d’information de l’ambassade du Royaume-Uni à Kinshasa.

« Je discuterai de comment le Royaume-Uni peut aider à l’organisation des élections crédibles et constitutionnelles permettant ainsi de s’attaquer à certaines des causes profondes de cette violence et mobiliser le potentiel de la RDC pour que le commerce et l’investissement privé soient au service de la prospérité à venir », a-t-elle dit dans un communiqué.

Le gouvernement britannique avait annoncé qu’il a disponibilisé un montant de 9,2 millions de dollars américains pour appuyer la CENI par l’intermédiaire du fonds commun des bailleurs internationaux que gère le PNUD avec son projet d’appui au cycle électoral, en sigle PACEC. Ce montant porte l’appui du Royaume Uni au processus électoral à  26,3 millions de dollars américains pour la période 2015-2018.

Le but de cette deuxième mission britannique, en moins de six mois, est également de permettre Mme Baldwin de constater l’ampleur des besoins humanitaires. Dans ce cadre, elle visitera un camp de personnes déplacées internes.

« Je suis heureuse  de visiter la RDC pour discuter de comment le Royaume-Uni peut appuyer le pays à œuvrer vers un avenir plus sûr et plus prospère. En tant que partenaire de longue date de la RDC, le Royaume-Uni s’engage à apporter une aide vitale aux millions de Congolais qui en ont désespérément besoin. Nous soutenons les acteurs humanitaires qui cherchent à répondre aux besoins plus urgents », a-t-elle ajouté.

Le Royaume-Uni a été parmi les premiers bailleurs à répondre à l’appel humanitaire de l’ONU en réponse à la violence dans le Kasaï, et il continue à fournir une aide vitale à des millions de personnes en RDC.

Publicités