Nettoyage du fichier électoral: M. Fayulu parle d’un montage grossier de la Ceni et exige 3 audits

Nettoyage du fichier électoral: M. Fayulu parle d’un montage grossier de la Ceni et exige 3 audits

Nettoyage du fichier électoral: M. Fayulu parle d’un montage grossier de la Ceni et exige 3 audits

Il était l’un des rares à monter au créneau pour dénoncer les irrégularités du fichier électoral brut.
Martin Fayulu exige 3 audits : audit financier de la Ceni, audit de l’opération de nettoyage du fichier électoral et audit du fichier nettoyé.

Il l’a dit mardi 10 avril, au cours d’une conférence de presse.

M. Fayulu est revenu à la charge non pas pour saluer le résultat obtenu lors du nettoyage du fichier électoral mais plutôt fustiger le travail présenté par la commission électorale nationale indépendante le 6 avril dernier.

» Le fichier électoral présenté par la Ceni est un faux, car les chiffres ne concordent pas avec la réalité. C’est manifestement un montage grossier  », affirme le Coordonnateur de la Dynamique de l’opposition.

Fayulu en veut pour preuve :

1. le taux de progression de la population pendant 10 ans estimé selon lui à 34%, alors que le taux moyen présenté par la Ceni est de 57%, ajouter à cela des disparités inexplicables entre provinces (Sankuru: 180%, Haut-Katanga : 88%, Lualaba : 85%, Lomami : 82%), pour la même période.

2. Le standard reconnu pour l’Afrique est en moyenne de 44 enrôlés sur 100 habitants dans un territoire, alors que la Ceni donne des taux disparates allant de 33 à 61.

3. Comment expliquer le faible taux de Kinshasa 37% alors que c’est la province qui a de loin la plus forte densité (1200 habitants au Km2).
Il en est de même du Kongo central, 4ème du point de vue de la densité mais enregistrant le taux le plus faible d’enrôlés.

Pour le président national de l’Ecide, la conséquence de ce qu’il qualifie de la construction frauduleuse du fichier est au niveau de la répartition des sièges qui sera biaisée.

Ainsi Fayulu, au nom de 400.821.568 $ du contribuable congolais (coût selon lui de la révision du fichier électoral) exige avant tout l’audit financier de la Ceni et aussi l’audit de l’opération de nettoyage du fichier, avant l’audit proprement dit du fichier électoral.

Élysée Odia

Publicités