Le directeur de cabinet adjoint de Kabila appelle à changer de Constitution

Le directeur de cabinet adjoint de Kabila appelle à changer de Constitution

Dans une interview mercredi à la presse, Jean-Pierre Kambila appelle à une réforme de la constitution de la République démocratique du Congo.

Le directeur de cabinet adjoint de Kabila appelle à changer de Constitution

Pour le Directeur de cabinet adjoint du président Joseph Kabila, cette démarche date d’il y a longtemps. « Cela fait des années que je me bats sur ce terrain-là. J’ai écris une petite brochure sur la nécessité de changer la constitution en République démocratique du Congo », dit-il dans une interview à la radio allemande Deutsche Welle.

Tout en démantant que cette initiative vise à prolonger le mandant du président Joseph Kabila, M. Kambila que son initiative vise à « renforcer notre pays et donner à l’exécutif les moyens de sa politique »

« Je ne prépare aucun lit. J’exprime un sentiment que je ressens depuis fort longtemps. Un sentiment qui d’ailleurs, au moment où je l’exprimais, était extrêmement minoritaire dans ce pays et dans l’entourage du président de la République. Je continue de penser la même chose depuis des années. La constitution que nous avons nous affaiblit », dit-il.

La République démocratique du COngo est plongée dans une crise politique depuis la fin officielle du deuxième et dernier mandat du président Joseph Kabila en 2016. Alors que le Président congolais ne pouvait plus se représenter, les élections pour trouver son successeur n’ont jamais été organisées. Depuis l’opposition congolais accuse la majorité au pouvoir de vouloir modifier la constitution au profit de Kabila.

Pour Jean-Pierre Kambila, cette idée de changer la changer la constitution, annoncée via un tweet dans la journée, n’est pas celle de la majorité au pouvoir.  » Je dis que c’est mon idée. Et d’ailleurs ceux qui me répondent, ils disent qu’ils sont d’accord mais qu’il ne faut pas le faire avant que vous ne quittiez le pouvoir. Est-ce que vous allez arrêter l’évolution du pays parce que X ou Y est au pouvoir? Je ne sais pas si c’est très intelligent« , explique-t-il

 

Publicités