Affaire 1 million $ : C. Omari s’en prend à Luzolo et Niango en fustigeant les mensonges, la haine et la jalousie contre lui

Affaire 1 million $ : C. Omari s’en prend à Luzolo et Niango en fustigeant les mensonges, la haine et la jalousie contre lui

Affaire 1 million $ : C. Omari s’en prend à Luzolo et Niango en fustigeant les mensonges, la haine et la jalousie contre lui
Après une garde à vue de 24 heures, C. Omari a été relâché par le parquet général de Matete. Ses collaborateurs ont été aussi relâchés mais 48 heures plus tard.

C’est sur Twitter que Constant Omari Selemani a lâché ses premiers coups contre ses détracteurs.
 » … mes sincères remerciements aux autorités de notre vraie Justice qui ont finalement réalisé qu’on ne peut pas porter atteinte aux Responsables que nous sommes  sur base des mensonges, haine et jalousie  », a tweeté vendredi 20  avril le deuxième vice-président de la Confédération africaine de football (Caf)
« Vraie justice », c’est une pique à l’endroit de Luzolo Bambi, le procureur bis, à la base de la dénonciation du détournement de 1 million de dollars américains destiné aux Léopards, ayant conduit à la mise en garde à vue du vice-président de la Caf.
C. Omari est aussi remonté contre Papy Niango (ministre des sports). C’est ce dernier qui avait engagé le bras de fer avec la Fecofa en refusant de valider ce budget  de 1 million $ relatif à 2 matches amicaux des Léopards.
C. Omari alias  » l’homme moderne  » denonce donc les mensonges, la jalousie et la haine à son égard. Ces critiques valent aussi bien pour le ministre que pour le Conseiller anti corruption de Kabila.
Le président de la Fédération congolaise de football association (Fecofa) fustige sans les nommer le Conseiller spécial du président de la République en charge de la lutte contre la corruption (Luzolo Bambi) et le ministre des sports (Papy Niango), tous deux à la base de ses déboires judiciaires.
Publicités