Bruno Tshibala À La CENI : Premier Ministre Ou Chef De Parti Politique ?

Bruno Tshibala À La CENI : Premier Ministre Ou Chef De Parti Politique ?

Le Premier Ministre Bruno Tshibala a été reçu ce jeudi 27 avril à la CENI pour une séance de travail. Accompagné d’une forte délégation, Bruno Tshibala est venu au siège de la CENI s’enquérir du processus électoral. Le concerné déclare qu’il s’agit d’une visite de courtoisie pour voir les progrès réalisés par la CENI et ce qui reste à faire.

Sans pour autant préciser son statut, il a déclaré que le rôle du Gouvernement est de financer les élections. Celui de la CENI est de les organiser. Et puis, il annonce une réunion spéciale entre le Gouvernement et la CENI pour évaluer les besoins de cette dernière.

Pourtant, les mécanismes conjoints existent entre la CENI et le Gouvernement pour débattre sur les différentes questions. Et chaque jour, la CENI rend compte de ses activités au Gouvernement. N’est-elle pas un de ses organes techniques ?

 

Controverse autour du statut de Tshibala

Curieusement dans sa délégation, l’on a observé la présence de Tharcisse Loseke, le Président du débouté UDPS/Tshibala.

Ce qui nous amène à nous interroger sur le statut de Bruno Tshibala lors de cette séance de travail. A-t-il été reçu en tant que Premier Ministre ou Chef d’un parti politique ?

Dans la délégation qui accompagnait Bruno Tshibala au siège de la CENI, il n’y avait aucun ministre ni même son Directeur de cabinet. Mais l’on a vu en premier rang Tharcisse Loseke et d’autres transfuges de l’UDPS/Limete qui sont entrés en dissidence.

Or la loi interdit à tout membre du Gouvernement d’avoir une responsabilité quelconque au sein d’un parti politique.

Et s’il est comme chef de parti mais de quel parti s’agit-il ? D’autant plus que, le 26 mars 2018, le CNSA avait débouté Tharcisse Loseke et son UDPS au profit de l’UDPS dirigé, aujourd’hui, par Felix Tshisekedi.

Tshibala a-t-il créé un autre parti politique ?

Telle est la question. Le CNSA s’était référé à l’article 26 des statuts de l’UDPS qui reconnaît le Secrétaire général, Jean-Marc Kabund, comme la seule personne habilitée à assumer l’intérim en cas de décès du président du parti.

Le CNSA a recommandé au groupe Tshibala, qui avait déjà créé un nouveau parti politique, de se choisir une autre dénomination qui ne prête pas à confusion, étant donné qu’ils avaient des nouveaux statuts depuis leur congrès.

Ayant attaqué en justice L’UDPS/Limete, Loseke fut de nouveau débouté et sa plainte rejetée.

Tshibala a-t-il suivi le conseil de la CNSA et créé un autre parti ? Pour le moment, aucune preuve va dans ce sens. Bruno Tshibala et Tharcisse Loseke ayant rejetés les décisions du congrès, du CNSA et même de la justice.

l’UDPS/Tshibala aurait-elle été reconnue dans la liste des partis et regroupements politiques ?

Seule la CENI pourra nous éclairer sur cette lenteur. Puisque c’est elle qui a reçu du Ministère de l’intérieur sous pli fermé la liste des partis et regroupements politiques. Et jusqu’au moment où nous couchons ces lignes, le contenu de cette liste demeure un secret d’état.

 

Thierry bishop Mfundu