RDC: Quand Le Tweet De Museveni Titille Kabila

RDC: Quand Le Tweet De Museveni Titille Kabila

Yoweri Museveni

Le récent tweet du président ougandais Yoweri Museveni où il chambre la tête de l’Etat congolais n’a pas laissé Kinshasa indifférent .

Le Directeur de Cabinet adjoint du Chef de l’Etat congolais n’a pas pu s’empêcher de réagir contre des propos qu’il qualifie d’hostiles.

Coup sur Coup Kambila retorque

Tout est parti du tweet de Fiston Mahamba, journaliste de Politico.cd . « Le président Ougandais Kaguta Museveni pense que la présence de l’ONU en RDC depuis l ‘indépendance est due au fait qu’il y ait des marionnettes à la tête du pays. »

Un tweet présentant le lien d’un article titré à ce sujet. Ce qui visiblement n’a pas enchanté Jean-Pierre Kambila. Et malgré la réserve politique dont il est astreint, a réagi. Question de minimiser la pertinence de cette déclaration invective du président Ougandais. Lui qui, rappelons-le, a survécu en tant que président aux deux dernières républiques de la RDC.

Pire, Museveni déclare que le seul dirigeant Congolais patriote était Lumumba, éliminé par l’Occident. Aïe, là ça doit déranger Kambila. Surtout quand c’est un Chef de l’Etat voisin qui ignore le patriotisme de son chef.

« N’accompagnez pas Museveni dans sa nouvelle tentative de nous pousser à nous mépriser nous même, » Réagit-il . Et de poursuivre ,  » C’est une tactique de combat. Ce Monsieur est en guerre contre notre pays. Il veut nous voler une partie du territoire. Fungola miso. »

Kambila réagit pour discréditer sans démentir

Pourtant,  Jean-Pierre Kambila devrait démentir l’idée plutôt que de s’attaquer à la personne de Museveni. Être ennemi des congolais, est une chose. Mais confirmer que celui qui est actuellement à la tête du pays n’est pas un patriote au rang de Lumumba, en est une autre.

Pourquoi Kambila n’ose pas dementir le fait que le président congolais soit plutôt la volonté des occidentaux que des congolais? Comme le confirme le président Museveni.

« Les pays occidentaux venus et ont tué Lumumba, l’accusant d’être communiste. Ils se sont débarrassés de lui car il n’était pas une marionnette. Ils ont ensuite mis un chef marionnette. Depuis, l’ONU est au Congo ». Propos bouleversants qui remettent en cause le patriotisme tant clamé par les autorités congolaises.

De qui parle Museveni

Un petit exercice d’histoire de l’ex MONUC suffit pour discerner de qui parle Museveni. Et le pire c’est estimer que les Occidentaux ont placé une « marionnette » à la tête de la RDC. Pas étonnant que tous les médias nationaux et internationaux en parlent sans mesure.

 

Arthur Bitambi