Invalidation des députés : “Je ne suis pas affecté, l’assemblée nationale illégitime est dans un processus de coup d’état” (Fayulu)

Invalidation des députés : “Je ne suis pas affecté, l’assemblée nationale illégitime est dans un processus de coup d’état” (Fayulu)

Invalidé ce vendredi 11 mai 2018 par la plénière de l’assemblée nationale pour absence prolongée, l’opposant Martin Fayulu se dit “non affecté” et qualifie le parlement illégitime et illégal.

Le coordonnateur des actions du Rassemblement et président de l’ECIDE, Martin Fayulu considère de son mandat de député national de nul effet expliquant que l’assemblée nationale est dans un processus de coup d’état.

“L’assemblée est illégitime.  J’ai terminé mon mandat depuis février 2017, on a eu un sursis de quelques mois par l’accord de la Saint-Sylvestre qui a dit qu’il fallait avoir les élections au plus tard en décembre 2017, et il n’y a pas eu cette élection. Aujourd’hui cette institution est totalement illégitime et illégale, donc cette décision ne veut absolument rien dire pour moi.  Je ne suis pas affecté parce que c’est moi qui suis parti pour cause de mandat terminé, d’illégitimité et illégalité. C’est une institution qui est dans un processus de coup d’état, moi je ne peux pas faire le coup d’état. J’ai pris mes responsabilités”, a déclaré Martin Fayulu ce vendredi 11 mai à ACTUALITE.CD.

La chambre basse du parlement a invalidé les députés nationaux Olivier Kamitatu, Martin Fayulu et Francis Kalombo, tous de l’opposition pour absence prolongée et injustifiée. Déjà en 2013 toujours pour la même raison, les députés nationaux Diomi Ndongala et Antipas Mbusa avaient été invalidés.

Stanys Bujakera Tshiamala