Kinshasa : Fixé à 75$, le retrait de diplôme a provoqué des heurts à l’UPN

Kinshasa : Fixé à 75$, le retrait de diplôme a provoqué des heurts à l’UPN

Les étudiants de l’Université pédagogique nationale (UPN) jugent exorbitants les montants fixés par les autorités académiques. Ils ont manifesté ce mercredi dans la cour de l’université.

La Police nationale congolaise (PNC) a utilisé les gaz lacrymogènes pour disperser la manifestation des étudiants qui contestaient contre les frais de diplôme fixés à 75$ en cycle de graduat et de licence.

« Il est donc demandé à tous les étudiants finalistes non en règle de déposer leurs dossiers académiques à l’apparitorat central et de payer en même temps les frais de diplôme fixés à 75$ le diplôme, conformément à l’instruction académique no 019. Il est évident que celui qui paye pour les deux diplômes des deux cycles paiera 150$. Les étudiants qui ne rempliront pas ces conditions ne seront autorisés ni à défendre les mémoires et TFC ni à présenter les examens ni même à être proclamés lors de la cérémonie de collage des grades académiques », dit le communiqué signé par Ferdinand Kabamba Palata, secrétaire général académique de l’UPN.

«Ils sont entrés dans l’université. Ils ont tiré des gaz lacrymogènes même dans les homes vides des étudiants. Je ne sais pas s’il y a des blessés. Les étudiants ne manifestaient qu’à l’intérieur du site universitaire parce que les négociations avec les autorités académiques n’ont pas abouti. Ils nous demandent de payer 150 USD et nous ne sommes pas d’accord », a témoigné sur ACTUALITE.CD un étudiant de l’UPN.

Le trafic était perturbé entre 9 et 12 heures sur la route de Matadi et les commerces étaient fermés.

Furaha Judith/stagiaire UPN