RDC : 14 rebelles ADF et 5 militaires tués dans des violents combats jeudi à Beni

RDC : 14 rebelles ADF et 5 militaires tués dans des violents combats jeudi à Beni

Cinq militaires et quatorze rebelles des Forces démocratiques alliées (ADF) ont été tués dans des violents combats, jeudi 24 mai 2018, sur la route Mbau-Kamango, en territoire de Beni (Nord-Kivu).

L’armée a donné ce bilan, ce vendredi dans l’avant-midi, et parle d’une dizaine d’armes récupérées lors des combats. Les 14 corps des ADF tués ont été exposés dans la cour de la mairie de Beni (Commune Beu), en présence d’une marée humaine.

“Nous avons amené ces cadavres ici pour prouver à toute la communauté locale que réellement il y a une menace dans cette forêt, il y a des gens qui nous tuent dans cette forêt et nous voulons que le maire de Beni puisse les enterrer dignement”, a déclaré le capitaine Mak Hazukay, porte-parole de l’opération Sokola 1.

L’officier ajoute que treize militaires grièvement blessés lors des affrontements se trouvent dans un état “critique”.

Les habitants  de Beni venus regarder les corps des ADF

Le député national, Grégoire Kiro Tsongo, élu de la ville de Beni, salue l’action de l’armée.

“Je salue cette offensive des FARDC qui s’est soldée par 14 morts, côté agresseurs. Voilà au moins une bonne nouvelle qui tranche avec celles des civils massacrés quasi quotidiennement. Notre armée doit être encouragée à en finir avec la guerre car la population n’en a que trop souffert et ne demande qu’une chose, le retour de la paix afin qu’elle vaque librement à ses occupations”, a-t-il dit.

L’offensive de l’armée contre les positions des ADF intervient quelques jours après une incursion de ces rebelles dans le village Mangboko où dix civils ont été tués.

Yassin Kombi, depuis Beni