RDC : Le fichier électoral de la CENI est inclusif, exhaustif, actualisé, mais perfectible », a conclu l’OIF

RDC : Le fichier électoral de la CENI est inclusif, exhaustif, actualisé, mais perfectible », a conclu l’OIF

La mission de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) qui a audité le fichier électoral a présenté, ce vendredi 25 mai 2018, le rapport de son travail réalisé du 6 au 26 mai 2018. Globalement, la CENI et Nangaa s’en sortent bien, à en croire le rapport.

« Un fichier électoral inclusif, exhaustif et actualisé mais perfectible et donc nécessitant des améliorations ayant fait l’objet de recommandation à court et moyen terme en vue, notamment, de son affichage provisoire pour permettre d’aboutir à des listes électorales définitives, conformément à la loi », a conclu la mission dirigée par le général Siaka Sangaré.

La mission principale de l’audit était d’apprécier l’intégrité et l’inclusivité des données collectées, à la lumière des instruments nationaux et internationaux.

Le rapport note, par exemple, que le fichier électoral est globalement représentatif de la population en âge de voter en RDC. Sa répartition par province, poursuit le document, est proportionnel au poids démographique des entités territoriales établies à partir des projections.

Cependant, la mission recommande à la CENI de poursuivre les investigations portant sur l’absence de motifs pour les 16,6% d’électeurs ayant été enregistrés sans empreintes digitales. Cette question a divisé les membres du comité d’audit et provoqué l’absence de la quasi-totalité des délégués de l’opposition à la cérémonie de clôture. Les experts de l’OIF notent que « la présence d’électeurs sans empreintes à hauteur de 16,6%, répartis sur l’ensemble du territoire national, ne remet pas pour autant, conformément à la loi, leur qualité d’électeur ».

La mission recommande aussi à la CENI de continuer à radier les doublons résiduels potentiels persistant sur le fichier électoral évalué au maximum à 0,34%.

Voir l'image sur Twitter

ACTUALITE.CD@actualitecd

#RDC Directeur des Affaires politiques et gouvernance démocratique de @OIFfrancophonie Georges Nakseu satisfait de la qualité du travail fait par le comité ad hoc de l’audit du fichier électoral

Le comité d’audit comprenait, en plus des membres de la mission de l’OIF, 7 membres désignés par la CENI, 22 observateurs répartis comme suit : 5 délégués de l’opposition, 5 de la Majorité présidentielle, 7 de la société civile, 2 représentantes des organisations féminines et de promotion du genre, 1 représentant de l’UA, 1 de la MONUSCO, et 1 de l’UE.