RDC : Plusieurs points forts du fichier électoral évoqués par l’OIF

RDC : Plusieurs points forts du fichier électoral évoqués par l’OIF

En marge de la restitution du rapport de la mission d’audit du fichier électoral, l’Organisation internationale de la francophonie (OIF) a donné les forces dudit fichier.

L’OIF note, entre autres, le caractère inclusif du fichier électoral.

“Le caractère inclusif du fichier dont le taux de couverture de la population électorale estimé à partir des projections de l’Institut National des Statistiques est de 90,2% ; le taux d’inscription par province est globalement stable et représentatif des populations estimées pour chacune d’entre elles ; le rattachement de chaque électeur à un centre d’inscription qui deviendra son centre de vote”, dit le rapport.

“L’inclusivité des données collectées avec un fort taux de centralisation dans le fichier national ; l’actualité et la complétude des données est établie à 99,93% pour les dates de naissance ; 99,99% pour la présentation des pièces d’identité ou d’une reconnaissance pour le témoignage ; 99,98% des photographies des demandeurs ; 99,91% des formulaires d’inscription y étant rattachés ; 83,4% des cas au moins une empreinte a été collectée”, ajoute le rapport.

Selon les chiffres de la CENI, le fichier actuel compte au total 40 287 387 électeurs. 5 381 763 doublons et 902 290 mineurs ont été radiés.

“Le très faible niveau de doublons résiduels suite aux efforts de la CENI pour radier plus de sept millions d’électeurs inscrits à tort dont des mineurs et des inscrits multiples ; la performance du matériel d’enrôlement et la bonne gestion des stocks de matériel et des cartes d’électeur vierges”, soutient l’OIF.

A cette occasion, le président de la Ceni s’est félicité, ce vendredi, du respect jusqu’ici de toutes les activités prévues par le calendrier électoral. Il annonce la convocation du corps électoral dans moins d’un mois.

Patrick Maki