MATCH AMICAL RDC-NIGERIA/FECOFA : Les suspicions de détournements de deniers publics se précisent

Constant Omari

MATCH AMICAL RDC-NIGERIA/FECOFA : Les suspicions de détournements de deniers publics se précisent

Ce, après les gesticulations financières émanant de la rencontre amicale du lundi dernier entre les Léopards de la RC et les Super Eagles du Nigéria (1-1) dans la ville de Port -Harcourt.

Voir l'image sur TwitterVoir l'image sur TwitterVoir l'image sur TwitterVoir l'image sur Twitter

« Chasser le naturel,  il revient au galop » dit-on. Le Landerneau sportif de la RDC en l’occurrence la Fecofa vit dans une atmosphère un peu mouvementée.

Des suspicions  des détournements de fonds penseraient  sur l’instance dirigée par Constant Omari.

A en croire, le document tombé la nuit à  la Rédaction de Matininfos.net, le Manager de l’Hôtel Presidential à Port Harcourt au Nigéria où les poulains de Florent Ibenge ont érigé leur quartier général, a brandi la facture des 4 nuitées des 47 chambres pour la délégation congolaise.

LA FEDERATION NIGERIANE PREND LA DELEGATION CONGOLAISE EN CHARGE, QUID DE 544.000$ AMERICAINS ? 

Elle s’élève à 9.056.066 naira.

La Fédération nigériane par le truchement de son ministère des Sports a donc pris en charge la sélection congolaise  en  payant 8.346.000 naira, l’équivalent de 27.590$ américains.

La Fecofa a pris en charge deux membres du cabinet du ministère de tutelle et 3 journalistes moyennant au plus 3000 $ américains.

Il sied de noter que le vice-président chargé des équipes nationales, Théobald Binamungu a pourtant réservé la chambre 702 pour les quatre jours mais qu’ il n’a jamais occupé.

Selon des sources proches du dossier, avant le départ de Kinshasa, l’organe faitier du football congolais avait sollicité et bénéficié, la somme de 544.000$ américains pour l’hébergement et la restauration des Léopards au pays de Jay-Jay Okocha.

Avec ces retombées  du match face au mondialiste du Nigéria, cette situation morose porte à croire que la Fédération saute sur les différents matches amicaux, les stages au Maroc voire les matches de compétitions pour extorquer l’Etat les factures payées en amont par les fédérations hôtes.

Il vous souviendra qu’au mois d’avril dernier, Constant Omari, deux de ses vice-présidents à savoir Bobo Bondembe et Théobald Binamungu ainsi que le Secrétaire général au Sport, Barthélémy Okito, ont été auditionnés et placés en garde à vue au Parquet de Matete.

Ils étaient poursuivis pour une affaire  des présumés détournements d’un million de dollars pour les matches amicaux et les éliminatoires de la CAN des moins de 20 ans.

Wait and See !