RDC: Pression sur le président Kabila, la MP parle d’ingérence dans les affaires intérieures d’un Etat souverain

joseph kabila 05 avril 2017

RDC: Pression sur le président Kabila, la MP parle d’ingérence dans les affaires intérieures d’un Etat souverain

La majorité présidentielle, à travers son porte-parole Alain André Atundu, a fait sa lecture des faits après les réunions de haut niveau qui se sont tenues à Paris en France et à Bruxelles en Belgique au sujet des élections  en République démocratique du Congo.

Pour la plateforme présidentielle, il s’agit ni plus ni moins d’une ingérence dans les affaires d’un Etat souverain.

« La majorité présidentielle tient à affirmer qu’il  n’appartient pas aux autorités  congolaises d’indiquer aux autorités françaises, les intérêts du peuple français ou la manière  de les promouvoir et de les défendre.  La majorité présidentielle ne peut donc pas porter  un jugement de valeur sur l’évolution des relations entre Paris et Kigali » a indiqué Alain André Atundu à la presse.

Tout en saluant le travail abattu par l’OIF dans l’audit du fichier électoral de la Ceni, le porte-parole de la MP  invite l’opposition radicale à l’apaisement et à éviter les agitations concernant les électeurs sans empreintes  digitales.  Il faut plutôt se préparer aux élections du 23 décembre 2018 a souligné le porte-parole de la majorité présidentielle.

PB