Bruno Tshibala: « Kabila Pas Candidat ». Avis Personnel Ou Point De Vue Du Gouvernement ?

Bruno Tshibala: « Kabila Pas Candidat ». Avis Personnel Ou Point De Vue Du Gouvernement ?

Dans une interview accordée mardi à Reuters, Bruno Tshibala vient de jeter un pavé dans la mare de la majorité : « Kabila ne sera pas candidat aux prochaines élections ».

« Le président Joseph Kabila, ne briguera pas un 3ème mandat lors des prochaines élections en décembre en raison de la limite de mandats constitutionnelles qui l’empêche de se représenter », a-t-il déclaré.

Cette déclaration a été faite lors de la conférence de Montréal dans le cadre du Forum international économique des Amériques où il prend part.

Bruno Tshibala a aussi confirmé que les élections auront bel et bien lieu en date du 23 décembre 2018, sans Kabila.
« Les élections auront lieu sans la participation du président Kabila qui respectera l’esprit et la lettre de la constitution » a-t-il dit.

Ces déclarations tombent à un moment où toute l’opinion tant nationale qu’internationale doute de la volonté du président Kabila a organiser les élections sans être candidat.

Est ce une déclaration pour atténuer les ardeurs de la communauté internationale?

Les propos de Tshibala prennent à contre pied les récentes déclarations et agissements de certains membres de la MP qui présentent déjà Kabila comme leur candidat.

Des déclarations comme celles tenues par E.Shadary, estimant que le PPRD n’a pas d’autres candidats que Kabila. Ainsi que les différentes banderoles posées dans les grandes villes par le PPRD qu’il dirige.

Mais ce qui étonne l’opinion c’est le silence du chef de l’État lui même qui continue à ne pas se prononcer sur la dite question. Il continue à poser des actes non comme un président sortant mais comme un président qui tient mordicus à se pérenniser.

Les dernières nominations aux différents corps judiciaires viennent corroborer l’hypothèse du verrouillage de l’appareil judiciaire.

Bien que ces thèses soient de fois balayées par Lambert Mende, porte parole du Gouvernement et Alain Atundu, porte parole de la MP. Ces derniers estiment que ces personnes n’expriment que leurs propres avis qui ne reflètent pas celui de la MP.

Il n’y a pas de fumée sans feu

Ainsi, les propos de Tshibala reflètent plutôt une sauce destinée à la consommation externe. D’autant plus qu’en interne, il y a autre chose. Kabila isolé diplomatiquement, veut certainement amadouer les partenaires extérieurs pour financer son budget et ses élections.

Quand on sait que Tshibala bien que premier ministre, ne pèse pas dans l’échiquier national. Qu’en seront-ils de ses propos?

Le souhait de tous est de voir les élections organisées dans les bonnes conditions et dans le respect de la constitution.

S’agissant des relations entre la RDC et ses voisins, Bruno Tshibala déclare qu’elles sont au beau fixe.

D’ailleurs, il a annoncé que le président Kabila participera à une réunion des chefs d’état africains la semaine prochaine à Luanda (Angola). Il transmettra un message à ses homologues: « le Congo respectera bien ses engagements en organisant les élections, comme prévu ».

 

Thierry bishop Mfundu