Russie 2018: La RDC Au Mondial Par Procuration

Russie 2018: La RDC Au Mondial Par Procuration

Deux buts Romelu Lukaku et un but de Batshuayi ont permis à la Belgique de s’imposer 5-2 face à la Tunisie. Une excellente prestation surtout de la part de Romelu Lukaku, congolais d’origine et joueur de 25 ans. Il revient à hauteur de Cristiano Ronaldo au classement des buteurs de la Coupe du Monde (4 buts).

Ces buts ont été applaudi tant en Belgique qu’en RDC, pays d’origine des deux joueurs. Bien que non qualifiée pour le mondial Russie 2018, la RDC est bien présente grâce à sa légion étrangère.

Ces joueurs évoluant dans leurs pays d’adoption représentent d’une certaine manière notre pays absent de ce rendez mondial.

Pas moins de 9 joueurs congolais en Belgique

Le plus gros effectif des congolais au mondial sont avec les diables rouges de la Belgique. La RDC y compte pas moins de 9 joueurs.

Il y a notamment 4 défenseurs: Dedryck Boyata (Celtic Glasgow/ Ecosse), Christian Kabasele Watford FC/ Angleterre), Vincent Kompany (Manchester City/Angleterre), Jordan Lukaku (Lazio Rome/ Italie).

1 milieu de terrain: Youri Tielemans (AS Monaco/ France). Et Enfin, 3 attaquants d’origine congolaise : Michy Batshuayi (Borussia Dortmund / Allemagne), Romelu Lukaku (Manchester United/Angleterre), Christian Benteke (Crystal Palace/ Angleterre).

Quel est le degré d’affiliation de ces joueurs avec la RDC?

Romelu Lukaku est le fils de Roger Lukaku, ex-international congolais. Son frère Jordan Lukaku qui joue à la Lazio de Rome est aussi international belge. R. Lukaku joue actuellement à Manchester United.

Youri Tielemans est un pur produit anderlechtois. Né à Uccle, en Belgique d’un père belge et d’une mère originaire de la RD Congo.

Youri Tielemans a signé sa première licence à Anderlecht, le meilleur club du pays, alors qu’il n’avait que 5 ans. Actuellement, il joue à Monaco après un transfert de 25 millions d’euros. Appelé par le coach Florent Ibenge, il a préféré jouer pour son pays de naissance, la Belgique.

Vincent Kompany est né le 10 avril 1986 à Uccle , est un footballeur international belge né d’un père congolais Pierre Kompany. Il est actuellement le capitaine de Manchester City et de l’équipe de Belgique de football.

Il a un frère François qui est également footballeur et une sœur Christel, présidente du BX Brussels .

Quant à Michy Batshuayi, il est né à Bruxelles en 1993. Joueur de Chelsea Fc, il est prêté à Borussia Dortmund. Possédant également la nationalité congolaise, il est convoité par Florent Ibenge, le sélectionneur de la RDC pour participer à un stage à Dubaï et disputer fin mars 2015 un match amical contre l’ Irak.

En mars 2015, il confirme dans un communiqué officiel qu’il ne souhaite pas jouer pour la sélection de la RDC mais pour les Diables Rouges de la Belgique.

4 congolais d’origine chez les bleus français

Une autre délégation de la RDC se trouve avec les bleus français. Dans cette diaspora Rdcongolaise, il y a d’abord Steve Mandanda. Il est né le 28 mars 1985 à Kinshasa. Il est un footballeur international français qui évolue au poste de gardien de but à l’Olympique de Marseille.

Ses frères parfait et Rififi Mandanda nés pourtant en France, jouent tous les deux pour les léopards de la RDC.

Presnel Kimpembe, lui est né le 13 août 1995 à Beaumont-sur-Oise ( Val-d’Oise ) , est un footballeur international
français qui évolue au poste de défenseur au Paris Saint-Germain .

Le 12 octobre 2014 , il dispute un match amical avec l’équipe U21 de la République Démocratique du Congo face à l’Autriche.

En mars 2015, il est appelé par Florent Ibenge , le sélectionneur des Léopards, pour disputer un stage à Dubaï avec l’ équipe A de la République démocratique du Congo mais il déclina l’offre pour jouer avec l’ équipe de France des moins de 20 ans de Francis Smerecki .

Il y a aussi Blaise Matuidi, lui est naît à Toulouse. Ses parents ont fui l’ Angola pour la RDC avant de rallier l’Europe, il s’estime d’ailleurs plus de culture congolaise qu’angolaise. Parlant le lingala et non le portugais. Il évolue actuellement pour la Juventus de Turin et est international français depuis 2010.

Enfin dans cette délégation française, il y a Steven Nzonzi. Lui jusqu’au dernier moment, on a cru qu’il jouera pour la RDC.

Né à Colombes en région parisienne d’un père congolais et d’une mère française, Steven N’zonzi est milieu de terrain au Fc Séville.

D’origine congolaise par son père, N’zonzi est sollicité pendant plusieurs années pour défendre les couleurs de la sélection congolaise . En novembre 2016, le milieu de terrain se confie sur son rêve international dans un entretien accordé à L’Équipe : « Je n’ai jamais eu de contacts avec l’équipe de France . On ne sait même pas que je suis Français, donc il n’y a rien d’évident pour ma part ».

En avril 2017, Aziza Makukula, alors directeur sportif de l’équipe nationale congolaise et ambassadeur du football local, déclare sur SFR Sport avoir N’zonzi dans le viseur.

Il dit avoir souvent insisté pour le convaincre de rejoindre les Léopards.

Le 2 novembre 2017, à 28 ans, Nzonzi est appelé pour la première fois en équipe de France par Didier Deschamps .
Il entre en jeu à la mi-temps le 10 novembre contre le pays de Galles à la place de Corentin Tolisso pour sa première sélection. Il enchaîne par une seconde cape contre l’Allemagne.

Le 17 mai 2018 , il fait partie des vingt-trois joueurs français sélectionnés pour disputer la Coupe du monde 2018 notamment préféré à Adrien Rabiot.

Quand on considère que tous ces joueurs avec un peu de jugeote et du sens de responsabilité auraient pu jouer pour la RDC. C’est évident que la FECOFA a encore une lourde charge. Celle d’organiser le football local et de créer des conditions pour que les joueurs congolais expatriés puissent rejoindre la sélection nationale.

 

Thierry bishop Mfundu