RDC : Katumbi doit pouvoir rentrer

RDC : Katumbi doit pouvoir rentrer

  • 30 août 2018
  • Hubert Leclercq

RDC : Katumbi doit pouvoir rentrer

Le Haut-commissariat de l’ONU aux droits de l’homme demande aux autorités congolaises de prendre toutes les mesures nécessaires afin d’assurer le retour de Moïse Katumbi en RDC.

Dans sa lettre du 29 août, adressée à l’avocat de Moïse Katumbi, le Haut-Commissariat appelle aussi Kinshasa à protéger l’ancien gouverneur du Katanga contre toute forme d’arrestation.

« Conformément à la règle 92 de son règlement intérieur, il a été réitéré à l’Etat partie sa sollicitude du 13 juin 2018 de prendre toutes les mesures nécessaires de manière à prévenir tout risque de préjudice irréparable en lien avec l’exercice par l’auteur des droits garantis par le pacte. L’Etat partie est notamment tenu de prendre toutes les mesures nécessaires en vue d’assurer que l’auteur puisse rentrer en République démocratique du Congo. A cette fin, l’Etat est également tenu de prendre toutes les mesures pour garantir à l’auteur son droit à la liberté et à la sécurité en le protégeant contre toute forme d’arrestation ou de détention arbitraire pendant toute la durée de l’examen de sa  communication par le comité », rappelle  le Conseil de l’Onu aux droits de l’homme.

En avril dernier, lors d’une coférence de presse à Paris, Me Eric Dupond-Moretti, l’avocat de Moïse Katumbi, avait annoncé son intention de saisir à nouveau l’instance onusienne pour obtenir le retour de son client en toute sécurité  en RDC.

Publicités