Nord-Kivu : une double attaque des rebelles ADF fait plus ou moins 20 morts à Beni

Nord-Kivu : une double attaque des rebelles ADF fait plus ou moins 20 morts à Beni

7 décembre 2018

La première attaque s’est passée aux alentours de Mayangose précisement à Mamoma rive droite où 16 corps de civils ont été découverts déjà découpés à la machette la journée de jeudi dernier.

2 corps seulement ont été repêchés du lieu du drame et 14 gisaient sur le sol jusqu’au soir de jeudi. Ce massacre s’est passé juste après le meeting de Martin Fayulu. Il avait pris un risque en se rendant à Beni. C’est à son honneur.

La deuxième attaque est intervenue le meme jour, dans la nuit de jeudi à ce vendredi au Quartier Rwangoma ou 5 civils ont été tués à l’aide des armes à feu et blanches.
Il y a eu aussi 3 blessés, plusieurs personnes porté-disparues.
Les ADF ont aussi causé des dégâts matériels importants.

Une maison a été incendiée et plusieus biens de valeur ont été emportés. D’autres incendies sont signalés.

Selon des témoins, les rebelles parlaient la langue ougandaise.

« Nous sommes venus vous montrez que nous sommes parmi vous, vous allez nous sentir ici », poussaient comme cri les terroristes, selon une victime qui s’est confiée à 7SUR7.CD.

Dans son témoignage, elle dit avoir eu la vie sauve car elle s’était enfermée dans sa maison criblée des balles.

Cette attaque meurtrière a paralysé les activités scolaires ce vendredi 7 novembre. Les élèves ont été chassés dans toutes les écoles par les taximens qui étaient en colère suite à ces énièmes tueries.

Bantou Kapanza Son, correspondant 7SUR7.CD à Beni

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.