RDCongo: contrôler la Ceni grâce à des drones

RDCongo: contrôler la Ceni grâce à des drones

  • 7 décembre 2018
  • Marie-France Cros

RDCongo: contrôler la Ceni grâce à des drones

Par Marie-France Cros.

Alain Daniel Shekomba, candidat n°14 à la Présidence, vient de lancer une opération de compilation parallèle des procès verbaux pour le jour des scrutins, afin de contrôler la véracité des résultats que donnera la Ceni (Commission électorale nationale indépendante).
Selon les informations fournies à La Libre Afrique.be par son porte-parole, Claude Kazadi, le candidat à la Présidence aux scrutins du 23 décembre, Alain Daniel Shekomba, a lancé une opération baptisée « Tindapv » (envoie les pv) pour mettre en place un contrôle parallèle des résultats électoraux. On sait qu’une majorité de Congolais ne font pas confiance à la Ceni, réputée acquise au régime du président hors mandat Joseph Kabila.

RDC: 69% des Congolais n’ont pas confiance dans la Commission électorale

Photographier les PV de résultats
Selon M. Kazadi, cette opération consiste à demander à des jeunes de photographier les PV des résultats électoraux, qui doivent légalement être affichés à chaque bureau de vote, et de les envoyer. « Par géolocalisation, nous, nous saurons d’où vous l’avez envoyé et on ne pourra pas nous tromper ». « La jeunesse aime beaucoup ces nouvelles technologies », a-t-il commenté.
Ce système a été mis en place, selon M. Kazadi grâce à « des drones ». Le nombre de ces appareils étant « stratégique », le porte-parole de M. Shekomba refuse de le divulguer. « Mais sachez que nous allons couvrir tout le territoire » de la RDC.
Le candidat à la Présidence n°14, a poursuivi son porte-parole, « s’est organisé; il sait que la guerre est informatique et il faut donc contourner ce qui se préparer. Les intelligences nouvelles peuvent redonner l’espoir au Congo ».
Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.