Elections en RDC: les résultats seront connus d’ici «24 à 48 heures», annonce la Céni

Elections en RDC: les résultats seront connus d’ici «24 à 48 heures», annonce la Céni

   MIS EN LIGNE LE 8/01/2019 À 23:58

La Céni avait renvoyé dimanche sine die l’annonce des résultats provisoires de l’élection présidentielle du 30 décembre.

Edition numérique des abonnés

Les résultats provisoires de l’élection présidentielle en République démocratique du Congo pourraient être annoncés d’ici «24 à 48 heures», a indiqué mardi soir la Commission électorale, après avoir annoncé le début de ses délibérations.

«C’est un travail colossal qui ne peut pas se terminer en quelques heures», a déclaré à l’AFP le président de la Commission électorale nationale indépendante (Céni) Corneille Nangaa.

«La Céni compte consacrer entre 24 et 48 heures à ce travail. C’est à l’issue de ce délai que la Céni va programmer la proclamation des résultats provisoires de la présidentielle», a-t-il ajouté.

«L’assemblée plénière de la Céni a entamé, ce mardi 8 janvier 2019 depuis 19h00, une série de plénières d’évaluations et de délibérations à l’issue desquelles elle procédera à la publication des résultats provisoires de l’élection présidentielle», avait indiqué la Céni dans un Tweet à 20h42 (19h42 GMT).

>Elections en RDC: Fayulu met en garde la Céni «contre toute tentative de travestir la vérité des urnes»

Trois principaux candidats

La circulation sur le boulevard du 30-Juin devant le siège de la Céni a été bloquée par des policiers armés mardi soir après cette annonce, a constaté un photographe de l’AFP.

Dans l’après-midi, des habitants de la capitale ont pris d’assaut plus tôt que d’habitude les transports collectifs sur la foi de la rumeur d’une proclamation imminente des résultats provisoires.

La Céni avait renvoyé dimanche sine die l’annonce des résultats provisoires de l’élection présidentielle du 30 décembre qui doit désigner le successeur du président Joseph Kabila.

Trois principaux candidats sont en lice, le dauphin et candidat du pouvoir, l’ex-ministre de l’Intérieur sous sanctions de l’Union européenne Emmanuel Ramazani Shadary, et les deux opposants Martin Fayulu et Félix Tshisekedi.

Des élections législatives et provinciales ont également eu lieu le 30 décembre.

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.