Tshisekedi, la communauté internationale commence à se ranger: La Chine, la Russie, l’UE, l’UA…Et bientôt les USA ?

Tshisekedi, la communauté internationale commence à se ranger: La Chine, la Russie, l’UE, l’UA…Et bientôt les USA ?

Mardi 22 janvier 2019

Caricature ACTUALITE.CD réalisée par Kash
Caricature ACTUALITE.CD réalisée par Kash

Les réactions des chefs d’Etat africains sont timides, mais elles commencent à arriver. Le premier à se lancer, c’était Pierre Nkurunziza, président Burundais. Il a félicité Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, proclamé 5ème président de la RDC et a également loué, a t-il dit, « un  processus entièrement organisé sans influence extérieure ».

Il s’en est suivi les messages notamment de John Pombe Joseph Magufuli de la Tanzanie, d’Uhuru Kenyatta du Kenya, de Cyril Ramaphosa de la République sud-africaine. Jusque-là, pas un mot du côté de l’Angola, du Rwanda ou encore de l’Ouganda.

Côté organisation, Dr Hage G. Geingob, président namibien et président exercice de la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC) était le premier à se prononcer.

Comme lors du sommet de la double troïka des chefs d’état et de gouvernement de la SADC à Addis-Abeba, le 17 janvier, il a mis un accent particulier sur la souveraineté de la RDC.

La réactions a été plutôt froide de la part de l’Union africaine qui a annulé sa visite prévue ce lundi à Kinshasa et s’est fendue d’un simple communiqué prenant note des résultats.

Hors du continent, ces réactions étaient davantage rares, mais elles commencent également à tomber : la Russie, la Chine, l’Union européenne prennent acte. Il reste les USA et…La Belgique.

Publicités